mercredi 29 octobre 2008

Red Snapper - Part 2 : La Fin

Résumé de l'épisode précédent : Red Snapper compile ses maxis, Red Snapper sort un chef-d'oeuvre, Red Snapper déçoit.
Et maintenant, la suite :

Our Aim is to Satisfy (2000)
Le titre du troisième album de Red Snapper peut se lire de deux façons : Soit Our Aim is to Satisfy - Red SnapperNotre but est de faire plaisir », par Red Snapper), soit Our Aim is to Satisfy Red Snapper (« Notre but est de nous faire plaisir ») ; une ambigüité qui reste somme toute éphémère, car après quelques écoutes on ne peut que se rendre à l'évidence : le groupe a réussi avec brio les deux, à la fois se faire plaisir et faire plaisir à ses auditeurs.
Our Aim is to Satisfy parvient en effet à concilier les excursions dancefloors de Making Bones (le rappeur MC Det est de nouveau de la partie) avec la qualité mélodique de Prince Blimey (le formidable trio instrumental final Alaska Street / Belladonna / They're Hanging Me Tonight) ; la chanteuse Alison David a par contre été remplacée par Karime Kendra, et le trombone est cette fois assuré par Mike Kearsy.
Vous pouvez lire d'autres détails concernant cet album sur cette chronique.

Coups de CoeurKeeping Pigs Together
Alaska Street
They're Hanging Me Tonight

RegretsPas aussi réussi que Prince Blimey, mais on s'en rapproche, ce qui est plutôt une bonne nouvelle !

La qualité de Our Aim is to Satisfy laissait présager le meilleur pour la suite, mais un évènement inattendu allait briser les espoirs des fans du groupe :

Début 2002, Red Snapper annonce sa dissolution !

It's All Good (2002)
It's All Good est le nom d'une série de compilations créées à l'initiative du label Keep Diggin' Recordings ; chaque album de la série est associé à un artiste qui en compose lui-même la playlist.
Sorti après la séparation du groupe, le It's All Good de Red Snapper est le premier de cette collection ; outre des morceaux d'artistes divers (et totalement inconnus ^_^; ), on aura le plaisir d'y trouver 2 morceaux de Red Snapper : Le Belladonna tiré de Our Aim is to Satisfy, et un inédit, Ultraviolet.

Coups de CoeurHis Name is Alive - Someday my Blues Will Cover the Earth
Susumo Yokota - King Dragonfly
Jake One - Jenna
Red Snapper - Ultraviolet

RegretsUn seul inédit, c'est peu pour le fan hardcore de Red Snapper ; heureusement, les morceaux présents sur cette compilation sont plutôt sympathiques.

Red Snapper (2003)
Sorti à titre posthume, cet album éponyme entièrement instrumental est en fait une compilation de divers morceaux plus ou moins inédits ; on y retrouve entre autres Ultraviolet (présent sur It's All Good), Heavy Petting (qui aurait dû être l'objet d'un maxi publié chez Nuphonic, projet malheureusement avorté suite à la liquidation du label), Dnipro (sorti sur la compilation London X-Press), mais aussi le remix de Hot Flush par Sabres of Paradise (déjà présent sur Reeled and Skinned) et des versions live de The Tunnel et 4 Dead Monks (deux morceaux de Making Bones).

Coups de CoeurRegrettable
Odd Man Out, dont la mélodie a été reprise d'un remix que Red Snapper avait réalisé pour le Paraffin de Ruby.
The Quiet One

RegretsMalgré la présence de morceaux inédits particulièrement réussis, le fait que l'on ait plus affaire à une compilation qu'à un véritable album rend ce Red Snapper moins attachant que les autres ; ce côté "patchwork" est accentué par le fait que quasiment tous les inédits sont en début d'album, alors que les versions live de morceaux connus sont elles en fin d'album.

Redone (2003)
Habillé d'une jolie et fort originale jaquette brodée, Redone est en fait un album de remixes de l'opus précédent.

Coups de CoeurThe Quiet One - Broadway Project
Four Dead Monks - Radioactive Man
Heavy Petting - The Creation (en réalité, Richard Thair et Ali Friend)
Odd Man Out, dans une version très mélancolique chantée par un certain... Odd Man !
The Quiet One (encore ! ) - Knowledge of Bugs
Ultraviolet, dans une magnifique version très lente et minimaliste réalisée par Rothko

RegretsLes remixeurs sont tous d'illustres inconnus.

Au final, un album particulièrement réussi, qui marque la fin des aventures musicales de Red Snapper en nous laissant sur une dernière bonne impression...

[edit le 13/07/12 : Les albums et maxis de Red Snapper sont disponibles en écoute sur Deezer. ]

1 commentaire:

Chris a dit…

Pfffiou, j'y aurai passé tout mon mercredi après-midi ! Je suis pas mécontent d'avoir fini... ^^